AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Journal d'un tueur en série

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Bathory
avatar

Damon
Féminin
Nombre de messages : 1960
Date de naissance : 02/02/1986
Age : 31
Localisation : Forks, Washington
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Journal d'un tueur en série   Ven 5 Juin - 11:21

28 novembre 2007
Je l'ai fait, je n'arrive pas y croire. Pendant des années j'avais conservé mes pulsions. C'est plutôt étrange comme sensation. Au début j'allais abandonner croyant que ce n'était pas bien, inhumain, mais l'être qui est en moi en a décidé autrement. C'est une belle journée aujourd'hui. Il fait soleil, la neige vient se refléter dans nos yeux. Je crois bien que je vais aller prendre une marche dans mon paisible quartier. Demain je dois me rendre à mes cours et après hop le travail quoi...c'est une routine qui permet de me fondre à la masse.

1er décembre 2007

Ils sont naïfs, tous des cons. Ils ont vraiment l'air idiot à vivre de cette manière. Je n'ai jamais supporté le sourire qui arborait leurs lèvres. Comment font-ils ? C'est si superficiel de leur part. Ils ne sont rien d'autre que des pantins qui demande à souffrir sauvagement. J'aimerais bien voir leurs lèvres trembler de peur en me suppliant de leur laisser la vie sauve. Je serais trop gentil, je mettrais fin à leur vie de calvaire qui n'a tout simplement pas de sens. Il faut être faible pour vivre les émotions. Moi je suis différent, mais je sais vivre...c'est ce qui me distingue de la population. Tout m'indiffère, tout est fade...pour moi le goût ressort lorsque l'instinct de survie est en marche. Les hommes sont paresseux et naïfs, surtout des cons. Ils s'en prennent à moi, car ils savent que je suis supérieur à eux. Ils sont jaloux...l'envie ne fait-il pas partie des 7 péchés capitaux ? Mes silences les frustrent au plus haut point. Je ne vais pas commencer à parler seulement pour leur faire plaisir. Ils ne méritent même pas qu'on leur lance un seul regard, autant sont-ils aussi répugnant que cela.

12 décembre 2007

Je me rappelle ce que cela fait de se sentir supérieur. J'ai atteint l'extase, cela fait maintenant 15 jours. Une jouissance à laquelle je n'avais jamais imaginée. J'en rêve la nuit....de ses cheveux blonds, de son souffle, son sang chaud. Elle était parfaite, exquise, une beauté de la nature. Je pense encore à elle. À ses yeux verts fixant le vide. Je pourrais décrire chaque centimètre de son corps. Sa poitrine voluptueuse si innocente. Des seins rosés à en faire des jaloux. C'était moi l'heureux propriétaire de ses magnifiques rondeurs. Je ne vous parle pas de ses lèvres, un goût de vanille, une brise d'été lorsqu'il fait sécheresse, un vrai délice. Un vrai ange était venu sur mon chemin.


23 décembre 2007

Je hais le temps des fêtes. Il faut faire semblant d'être heureux de voir les gens de notre famille. Je les déteste, ils sont vide et n'ont absolument rien d'intéressant à dire. Les gens sont superficiels et s'inventent une vie pour épater les autres. Donc, ils s'achètent des piscines, des télévisions 60 pouces, une PlayStation, une voiture de l'année, etc. Ils se croient les personnes les plus heureuses alors qu'ils n'ont rien en fait. Déjà que je dois endurer ma mère et mon père. Ils ont fait leur possible pour me garder à la maison, mais je ne supportais pas de me faire materner. Ce n'était pas pour moi. Je déteste qu'on touche à mes affaires ou que l'on les déplace. Et ça, ma mère est excellente dans ce rôle. Je ne vais pas m'éterniser sur mes vieux. Ils sont quand même de bons citoyens et ne veulent que mon bien. Je ne suis pas certain qu'ils aimeraient savoir qu'ils ont engendré une espèce de monstre qui a une drôle fascination pour le dépeçage humain. Mais pour en revenir au temps des fêtes, n'est-ce pas là une période de l'année qui est totalement absurde ? Il n'y a pas meilleur moment pour être hypocrite avec les membres de notre famille que l'on voit qu'à cette période de l'année. Je sens que je vais passer un Noël aussi médiocre que les précédents.


7 janvier 2008

Une nouvelle année pour moi s'annonce. C'est joyeux. Je vais peut-être avoir une augmentation de salaire. Mon patron est un vieux grincheux qui n'a pas de vie. Tout ce qui l'intéresse c'est le profit, je peux donc oublier mon augmentation. Je dirais que je suis plus futé que lui. Cependant, je préfère lui faire croire qu’il l’est plus que moi. Comme cela, il croit avoir le meilleur rôle. Et de cette façon, personne ne s’aperçois de rien.

18 janvier 2008

Un ange est descendu du ciel rien que pour moi. Elle s’appelle Chrystelle, qui rime avec ciel, belle et éternelle. Jamais je n’aurais pu croire que Dieu m’enverrait sur mon chemin cette merveille de la nature. Tout cela, un vendredi pendant que je faisais les courses sur mon heure du dîner. Je la revois et revois sans cesse dans ma tête. Comme un film qui tourne constamment en boucle. Des cheveux rouges comme le feu. Des yeux bleus aussi purs que le saphir. Un sourire sublime qui témoigne l’innocence même. Je connais son nom puisque son petit ami, un grand gaillard costaud et totalement absurde, l’a interpellé pendant qu’elle choisissait avec intérêt ses fruits et légumes. Je suis resté là, peinard, à l’observer dans ses moindres mouvements. Elle avait une démarche gracieuse et un déhanchement des plus princiers. Je l’ai contemplé de bas en haut. Je n’ai pu m’empêcher de suivre son doux parfum vanillé. Quelle beauté, je crois rêver, juste d’y penser. Je ne pouvais laisser passer une telle chance. Je suis envoûté, complètement ensorcelé parce que ce devait être cela son secret, elle est sorcière. C’est pendant ces moments d’extases à l’observés que je me suis vu en elle, que je me suis vu avec elle. Elle m’appartenait, je me suis dit alors que je pouvais l’avoir. Je n'ai pas hésité une seule seconde, je l’ai traqué en douce tel un félin dans la brousse qui se cache devant sa proie. Chrystelle habite tout près, une jolie maison au toit rouge comme sa tignasse. Elle sera bientôt mienne…

_________________
- The Bloody Countess -
Revenir en haut Aller en bas
http://leparanormal.forumactif.com
Gloria Lestat
avatar

Vampire Nomade - Eric
Féminin
Nombre de messages : 1736
Date de naissance : 08/12/1983
Age : 33
Localisation : Là où se trouve mon âme....
Date d'inscription : 16/12/2008

MessageSujet: Re: Journal d'un tueur en série   Mar 26 Oct - 7:22

La suite c' est pour quand ? Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miss Bathory
avatar

Damon
Féminin
Nombre de messages : 1960
Date de naissance : 02/02/1986
Age : 31
Localisation : Forks, Washington
Date d'inscription : 26/11/2008

MessageSujet: Re: Journal d'un tueur en série   Mar 26 Oct - 9:51

j'ai pas fait de suite Wink vous avez pas aimé

_________________
- The Bloody Countess -
Revenir en haut Aller en bas
http://leparanormal.forumactif.com
Nessie Cullen
avatar

Stefan
Féminin
Nombre de messages : 59
Date de naissance : 06/11/1998
Age : 18
Localisation : Somewhere~
Date d'inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Journal d'un tueur en série   Ven 28 Jan - 7:43

c'est génial! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://Xx-history-of-horse-xX.skyrock.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Journal d'un tueur en série   

Revenir en haut Aller en bas
 

Journal d'un tueur en série

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'histoire des Cullen :: 
Coin des fans
 ::  Créations
 :: Fictions :: Autres fictions
-